Portails:
DISREN

ACTU
Le district de Nyon roule vers l’aménagement d’un réseau cyclable régional

Le Conseil régional publie un rapport d’étude sur le développement de mesures en faveur des vélos, identifiant un objectif de 315 km de réseau cyclable dans le district. Sa politique de mobilité est notamment orientée sur le transfert modal en faveur de la petite reine et des transports publics, dans un territoire actuellement très motorisé.

Le Conseil régional du district de Nyon donne le départ de l’aménagement d’un réseau cyclable régional. Il publie son rapport d’étude, après une phase de consultation auprès des communes, du Canton et des associations, qui a débouché sur quelque 70 remarques. La démarche s’inscrit dans une politique visant à encourager l’usage du vélo, en complément des transports publics et comme alternative à la voiture dans l’un des territoires les plus motorisés de Suisse. Le district compte 630 véhicules pour 1000 habitants, contre 534 voitures pour 1000 habitants à l’échelle cantonale vaudoise (chiffres 2016).

Le rapport relève que le potentiel des déplacements en vélo est encore loin d’être exploité dans la région. En zone urbaine, un tiers des trajets en voiture est inférieur à 3 kilomètres, ce qui correspond à environ 15 minutes à vélo (vitesse moyenne de 15 km/h). La moitié de ces mêmes trajets correspondent à une distance de moins de 5 kilomètres, soit 20 minutes à vélo (chiffres OFS 2015). Au vu de la croissance des ventes de vélos à assistance électrique en Suisse, le report modal en faveur de la petite reine représente un potentiel considérable.

« Le vélo doit désormais être considéré comme moyen de déplacement compétitif et rapide qui répond aux besoins des usagers, devenant par là même le troisième pilier du système de transport de personnes. Son image exclusivement associée aux loisirs est désormais dépassée », souligne Pierre Graber, responsable de la mobilité à l’Exécutif du Conseil régional. A l’heure actuelle, un habitant sur deux possède un vélo et une personne sur trois circule au quotidien en vélo sur les routes en Suisse.

Le rapport identifie un objectif de 315 km de réseau cyclable régional, dont seulement 12% sont aménagés aujourd’hui. Dans cinq ans, la réalisation des mesures du projet d’agglomération du Grand Genève permettra d’atteindre 28% d’aménagement du réseau.

Davantage de sécurité et de bien-être

Les habitants de la région pourront à terme bénéficier d’une infrastructure sécurisée et attractive pour les pendulaires (itinéraires directs), mais aussi adaptée à un usage multiple lié au tourisme et aux loisirs. La mesure vient également contribuer au bien-être de la population, grâce à l’activité physique et à l’amélioration de la qualité de l’air, mais aussi par l’accès aux espaces de vie de la région au fil des itinéraires cyclables.

Rôle des institutions

Le Conseil régional a établi avec les communes une planification régionale cohérente et ambitieuse qui n’existait pas jusqu’à présent. « Nous passons d’une situation préalable sans bases de travail ni agenda spécifique à une vision d’ensemble avec un réseau organisé par étapes ou itinéraires », relève Pierre Graber.

Pour les communes, l’intervention du Conseil régional a permis l’intégration du réseau cyclable dans les planifications supérieures, en tenant compte des planifications de l’Etat de Vaud et du Grand Genève, et donc de lever des cofinancements fédéraux. Enfin, le développement des parcours est une valeur ajoutée pour l’accès à certains cheminements et sites d’intérêt dans les villes et villages.


Les habitants de la région de Nyon, appelés à adopter des habitudes durables

Dans le cadre des 19èmes Assises européenne de la transition énergétique, qui se dérouleront à Genève du 30 janvier au 1er février, de nombreux évènements animeront le district dès samedi prochain. Festifs, culturels ou informatifs, ils permettront de sensibiliser la population de la région aux enjeux énergétiques de demain. Le Conseil régional et l’Etat de Vaud seront par ailleurs présents au Village de la transition à Genève.

« La transition vers des énergies renouvelables concerne chaque habitant. » C’est ainsi que l’entend Gérald Cretegny, président du Conseil régional du district de Nyon. L’institution souhaite favoriser une prise de conscience de la population et déclencher des actes au quotidien dans un district qui est aujourd’hui un important émetteur d’émissions de CO2. C’est pourquoi elle organise une quinzaine d’événements dès samedi dans la région afin de sensibiliser toutes les tranches d’âge, en partenariat avec les communes et des acteurs éducatifs, culturels, associatifs et économiques.

Ces activités se tiendront dans le cadre du volet « OFF » des 19èmes Assises européennes de la transition énergétique, rendez-vous annuel qui se déroule pour la première fois en Suisse, du 30 janvier au 1er février, à Palexpo, organisé par le Grand Genève.

La liste comprend une disco à énergie humaine à l’Usine à Gaz, le spectacle « La ferme des animaux » (selon la fable satirique de George Orwell) et le documentaire « Qu’est-ce qu’on attend ? » au Théâtre de Grand-Champ, une visite de la STEP de Terre Sainte, des animations dans le quartier d’Eikenott à Gland, la visite guidée « Des lumières dans la nuit » au Musée National Suisse de Prangins, la visite scolaire d’une station de mesure de la qualité de l’air de l’Etat de Vaud, un dîner dans le noir à Nyon, des stands interactifs et ateliers au marché de Nyon, un « speed debating » entre jeunes, du patinage et ski à la belle étoile à Saint-Cergue, une conférence à Nyon sur les centrales solaires citoyennes, ainsi qu’une soirée à Rolle consacrée à un one-man-show humoristique et un court-métrage réalisé par des étudiants. L’accès aux manifestations sur sol vaudois de ce volet « OFF » est majoritairement gratuit, à l’exception de certaines animations (spectacles, ski) qui proposent toutefois des tarifs réduits.

La Maison vaudoise : recherche, débat public et innovation

Le Canton de Vaud et le Conseil régional sont parties prenantes des Assises via l’agglomération transfrontalière du Grand Genève, dont ils font partie. « L’Etat encourage toutes les initiatives visant à rendre possible le virage énergétique que nous devons négocier. Nous saluons donc la démarche de sensibilisation menée  par le Conseil régional du district de Nyon », souligne le directeur de l’énergie à l’Etat de Vaud, Laurent Balsiger. Il a présenté à Nyon la Maison vaudoise, le stand, monté en partenariat entre l’Etat de Vaud et le Conseil régional, et qui prendra place à Palexpo durant la durée de la manifestation.

Du mardi 30 janvier au jeudi 1er février, dressée dans le Village de la transition énergétique, la Maison vaudoise met en avant la richesse cantonale en termes de tissu scientifique et économique dans le domaine des énergies renouvelables. L’UNIL, l’EPFL, la HEIG-VD, Alpiq, Ponzio Groupe, Holdigaz et CleantechAlps y proposent une plongée dans la recherche, le débat public et l’innovation, plaçant l’individu au centre des échanges. Durant les trois jours des Assises, des « quarts d’heure vaudois » prendront la forme d’ateliers conviviaux.

Genèse et chiffres dans le district de Nyon

Par le biais du Conseil régional, les communes du district ont fixé l’objectif de réduction de 40% du CO2 d’ici 2030. La stratégie vise à réduire les impacts de la pollution de l’air sur la santé, la qualité de vie et l’environnement de la région. Les collectivités et les habitants peuvent contribuer ensemble à cette ambition de réduction, en favorisant l’usage des transports publics, la mobilité douce et l’utilisation d’énergie renouvelable pour les bâtiments.

L’implication du Conseil régional du district de Nyon dans une opération de sensibilisation liée aux Assises européennes découle de l’approbation d’un préavis en juin 2017 par le Conseil intercommunal, l’organe qui réunit les représentants de l’ensemble des communes membres.

Communes invitées : 42
Etablissements scolaires (primaire et secondaire) invités : 12
Gymnases invités : 1
Partenaires du « OFF » : 25
Communes accueillant des événements : 7
Temps d’organisation des événements : 10 mois

Travaux routiers dès 2018 entre Genève et Vaud
Des travaux de requalification et de réfection de routes sont prévus dès le premier trimestre 2018 sur la route de Suisse de Mies à Founex (VD) et à Versoix (GE), ainsi que sur la route de la Gare à Mies (VD). Les cantons de Genève et Vaud mènent ces chantiers avec les communes et le Conseil régional du district de Nyon. Ils permettront notamment de:
• moderniser, adapter ou réparer les infrastructures
• améliorer la sécurité et le confort pour les usagers
• aménager des espaces adaptés pour la mobilité douce

Les usagers sont appelés à privilégier les transports publics et le covoiturage (www.regionyonmobilite.ch), circuler avec prudence, respecter la signalisation et les directives du personnel, consulter les restrictions en cours et l’avancement des travaux sur www.versoix.ch

Une séance publique est prévue le mardi 23 janvier à Coppet pour informer la population.


ASSISES EUROPEENNES DE LA TRANSITION ENERGETIQUE
Pour la première fois, le Grand Genève accueillera du 30 janvier au 1er février 2018 les Assises européennes de la transition énergétique. Ce congrès à destination des élus et techniciens des territoires aura lieu à Palexpo.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le site internet des Assises.

Programme OFF dans le district

Alors que le congrès se déroulera à Palexpo, le OFF comprendra une multitude d’évènements organisés en janvier et février 2018 dans le genevois français, le district de Nyon et le canton de Genève.
Ainsi, votre territoire s’animera de démarches originales sur le thème de l’énergie et du développement durable ; spectacles, conférences, ateliers, concerts, projections de films ou encore visites de lieux insolites sont au programme de ce OFF qui se veut accessible à tous.

Alors n'hésitez pas et cultivez vos énergies!


Plus de renseignements auprès de l'équipe Assises
Tali Nyffeler-Sadras, t.nyffeler@regionyon.ch
Clément Coquillat, c.coquillat@regionyon.ch
au 022 361 23 24

CHANGEMENT D'HORAIRES
Depuis le 10 décembre 2017 le changement d'horaires est effectif. Celui-ci est accompagné d'adaptations sur certaines lignes.

Consultez notre carte du réseau

Nouveau plan des réseaux 2018 (régional et urbains)

Flyers tout-ménage :

Lignes 810-811-813

Lignes 835-841

LES NOUVEAUX VÉLOS EN LIBRE-SERVICE POURRONT ROULER: LE RECOURS QUI BLOQUAIT LE PROJET A ÉTÉ REJETÉ
La Cour de droit administratif et public a entièrement suivi l’argumentation du Conseil régional du district de Nyon sur l’adjudication à PubliBike du réseau de vélos en libre-service. Elle a rejeté le recours d’Intermobility, estimant que tous les droits de procédure de cette société biennoise avaient été respectés. "C’est une nouvelle très positive qui va profiter au quotidien des habitants. La population pourra disposer d’un moyen de transport efficace et écologique couvrant le territoire de la région et celui de la commune française de Divonne", se réjouit Pierre Graber, chargé de la mobilité à la direction du Conseil régional, qui pilote le projet. Le déblocage de la situation permettra la mise en service en deux étapes d’au moins 300 vélos de nouvelle génération. L’extension du réseau pourra aussi aller de l’avant et atteindre dans deux ans les 50 stations. Quant à l’accès aux vélos, il se fera par smartphone et Swisspass, en adéquation avec les standards actuels.


Le Conseil régional en bref
Comité de direction
Conseil intercommunal
Secrétariat régional
Accompagnement de projets
Soutiens financiers et fonciers
Enjeux du développement
Territoire
Mobilité
Environnement
Socioéconomie
Culture
Tourisme
Sport
Monitoring
Transports publics
Vélos en libre-service
Tourisme sportif et de nature
Bois régional
Produits du terroir
Biodiversité
Développements urbains
Théâtres en réseaux
Route RC1
Documents de référence
Newsletters
Préavis
Postulats / interpellations
Revue de presse
Communiqués
Prises de position

Retour à la home principale

Accès à l'intranet

S'inscrire à la newsletter

Contacter le conseil régional

S'inscrire à un événement

Communes membres